Créer un site internet

Billets de librairieserieb1

Vision Aveugle, de Peter Watts

Visionsaveugles  A travers une trame en apparence classique de Premier Contact, Peter Watts tisse un roman extrêmement dense, qui à aucun moment ne prend son lecteur par la main (si ce n’est avec la section Notes et Références qui conclut l’ouvrage). Réalité virtuelle, manipulation génétique, transhumanisme, intelligence artificielle, il aborde de manière quasi exhaustive les grandes problématiques techniques et scientifiques de notre avenir proche avec une acuité et une clairvoyance qui éblouissent autant qu’elles effraient, tant le pessimisme et le cynisme imprègnent jusqu’à la moelle les écrits de Watts. Mais même si ses membres repoussent le concept de ce que l’on peut encore considérer comme humain, cette étrange expédition va être confrontée à des interrogations encore plus fondamentales lors de sa rencontre avec une forme de pensée purement extraterrestre : qu’est-ce que la conscience ? Qu’est-ce que l’intelligence ? L’une peut-elle exister sans l’autre ? Et surtout, à quoi servent-elles ?

Lire la suite

L'Oiseau d'Amérique, de Walter Tevis

Oiseauamerique  Qu’y a-t-il de pire que la fin d’un monde ? Peut-être la prise de conscience que son monde est, en réalité, déjà mort depuis longtemps. Car en redécouvrant la lecture, le professeur Bentley va aussi redécouvrir le passé de l’espèce humaine. Un passé où les gens se parlaient, s’interrogeaient, s’aimaient. Où les femmes avaient des enfants. Et où tout ne reposait pas entre les mains des robots. Les livres vont ouvrir son esprit jusqu’ici conditionné jusqu’à l’absurde et le lancer sur une voie qui l’amènera à remettre en question tout ce qu’il sait et tout ce qu’il ressent. A travers sa quête et celle des personnes qui gravitent autour de lui, Mary Lou la marginale résolument vivante et Spofforth le robot à la fois trop et pas assez humain pour son propre bien, Tevis nous emmène à la découverte, par petites touches, d’un monde très différent de la plupart des dystopies classiques et pourtant,  à sa manière subtile, encore plus terrifiant. Et qui, bien qu’imaginé en 1980, avait parfaitement anticipé les dérives qui guettaient l’espèce humaine, tant les germes de ce qu’il décrit sont déjà profondément ancrés dans notre société actuelle.

Lire la suite

Le Cycle du Nouveau Soleil de Teur, de Gene Wolfe

Ombrebourreau

  Séverian, l’apprenti bourreau depuis longtemps arrivé au bout de son époustouflant  périple, se souvient. De tout. Des détails les plus infimes, des compagnons les plus éphémères, des impressions les plus fugaces. Mais le monde mourant de Teur est éminemment complexe, et si Séverian prétend nous raconter avec une exactitude parfaite les détails de son voyage, reste au lecteur à les mettre en perspective pour dégager aussi ce qu’il ne nous dit pas, qu’il ne l’ait pas remarqué ou compris sur le moment ou bien qu’il l’omette sciemment.

  Etre un auteur, ce n’est pas simplement raconter une histoire. C’est avoir un angle, un point de vue, une façon bien à soi de la raconter. Chez Wolfe, cela passe souvent par le biais d’une narration à la première personne ; mais ce qui chez des auteurs moindres est souvent une solution de facilité devient chez lui un véritable tour de force. Que ce soit par leur éducation, leur personnalité ou leurs pouvoirs, les narrateurs de Wolfe présentent toujours une interprétation biaisée des faits, et ce n’est qu’en se plongeant profondément dans leur psyché que l’on pourra tenter de déchiffrer ce qui se passe en réalité. Peut-être son œuvre la plus maîtrisée (ce qui n’est pas peu dire !), Le Livre du Nouveau Soleil constitue une véritable expérience de  lecture, exigeante mais passionnante, au monde comme aux personnages incroyablement fouillés.  Le tout servie par une plume qui, non contente d’être sublime, se permet en plus d’alterner les registres avec un talent constant. Une œuvre et un auteur résolument uniques.

Lire la suite

Les Scarifiés, de China Miéville

Scarifies  Agrégat de centaines de bateaux capturés au fil des siècles, la cité flottante d’Armada accueille un impressionnant échantillon de tout ce que l’étrange monde de Bas-Lag compte de pirates, de marginaux et d’anarchistes, qu’ils soient humains, mutants ou... autres. Mais sous l’impulsion des mystérieux Amants, la ville va pour la première fois s’unir derrière un but commun ; un projet colossal, démesuré, dans le sillage duquel vont être pris Bellis, jeune traductrice retenue contre son gré, Tanneur, prisonnier Recréé par la chirurgie cruelle de ses geôliers, Silas, agent à la mission et la personnalité  des plus troubles, Uther Dol, mercenaire silencieux aux pouvoirs terrifiants, et bien d’autres encore...
  Quand China Miéville écrit de la fantasy, il se fiche royalement des conventions du genre ou des habitudes des lecteurs. Il écrit SA fantasy, son monde, qui ne ressemble à rien de ce que vous avez déjà pu lire ailleurs. Etiqueté New Weird un peu en désespoir de cause, ce bizarre mélange de magie, d’horreur, de créatures, de mythologie, de steampunk et de toutes autres choses susceptibles d’intéresser son auteur forme pourtant, grâce à une imagination débridée et une écriture très fouillée, un univers étonnamment cohérent et original. Et, chose aussi rare qu’appréciable, dans lequel même le lecteur  le plus chevronné ne sait jamais sur quoi il va tomber.

Lire la suite

Chronique des Années Noires, de Kim Stanley Robinson

Anneesnoires  Ces années noires, ou plutôt ces années de sel et de riz si l’on en croit le titre original, ce sont celles qui ont suivies la quasi extinction des populations européennes, décimées par une épidémie de Peste Noire qui dans cette histoire alternative ne s’est pas contentée d’en emporter "seulement" la moitié. A partir de ce point de divergence aux conséquences dantesques, Robinson va, au fil des réincarnations de ses personnages, pousser l’uchronie beaucoup plus loin que la grande majorité de ses confrères, déroulant plusieurs siècles d’une nouvelle Histoire à l’échelle de toute la planète. Mais si l’on ne peut que saluer l’érudition et l’ingéniosité considérables qu’a nécessité cette ambitieuse uchronie, ce sont les nombreuses scènes extraordinaires qu’elle permet, sublimées par le talent de conteur de son auteur, qui resteront longtemps dans la tête du lecteur.

Lire la suite

Requiem pour Philip K. Dick, de Michael Bishop

Requiemdick  1982, le grand auteur américain Philip K. Dick vient de mourir. Mais s’il était surtout reconnu pour ses grands romans de critique sociale, il avait également écrit des récits beaucoup plus étranges, diffusés sous le manteau pour échapper au contrôle omniprésent de l’administration Nixon. Et un des dépositaires de ces textes prohibés va voir toute sa vie, voire sa réalité, bouleversée par des contacts avec le résidu de l’âme de Dick...
  La pseudo-uchronie, le fascisme, mais aussi ces personnages de losers ordinaires pris dans une intrigue politique et peut-être cosmique, on pense immédiatement au Maître du Haut-Château. Mais à mesure que l’on s’enfonce dans le roman, ce sont toutes les œuvres de Dick qui nous viennent à l’esprit, car Michael Bishop ne nous propose pas un banal pastiche, ni même un hommage. Il a tout simplement compris l’essence même du travail de l’auteur, de ses thèmes, de ses constantes et de ses paradoxes. Et il en tire une uchronie politique brillante, déjà passionnante en elle-même (et résonnant de manière inquiétante avec les Etats-Unis actuels) mais encore enrichie par l’apport parfaitement digéré de l’influence Dickienne.

Lire la suite

Le Berceau du Chat, de Kurt Vonnegut

Berceauchat  Sur les traces de l’un des pères de la bombe atomique, un journaliste américain va découvrir l’île de San Lorenzo, république bananière où la science, la politique et la religion ont complètement perdues les pédales...
  Le futur auteur d’Abattoir 5 tire à boulets rouges sur les travers du XXème siècle avec une ironie dévastatrice. Notamment à travers les enseignements du prophète Bokonon, qui nous éclaire de sa sagesse, disons... particulière !

Lire la suite

Anno Dracula, de Kim Newman

Annodracula  Van Helsing a échoué, Dracula s’est emparé de l’Angleterre. Les vampires de toute l’Europe affluent à Londres, nouvelle capitale de leur espèce. Mais lorsque des meurtres de prostituées mortes-vivantes commencent à ensanglanter Whitechapel, humains et vampires tremblent...
  Avec une érudition confondante, Newman convoque héros de fiction et personnages historiques pour nous dresser un panorama complet du Londres victorien, où l’on croise aussi bien le Dr Jekyll qu’un Oscar Wilde vampirisé. Mais il n’oublie pas pour autant d’y situer une histoire passionnante !

Lire la suite

×