Les Voleurs d'Encre, d'Alfonso Mateo Sagasta

Voleursencre   S’inspirant de faits qui, s’ils paraissent incroyables, n’en sont pas moins avérés (la fausse suite de Don Quichotte et le mystère de son auteur), Mateo Sagasta lance sur la piste d’un simple pseudonyme un ancien soldat reconverti en bras droit d’un redoutable éditeur espagnol aux activités annexes plus ou moins légales. Mais de là à tolérer le plagiat...

  Alternant entre les bas-fonds de Madrid et un milieu littéraire pas forcément plus reluisant, il nous livre une peinture très complète du bouillonnant Siècle d’Or, où l’effervescence artistique côtoie l’instabilité politique. Très noir, voire parfois cruel, et pourtant souvent drôle, ce roman tranche avec les enquêtes historiques habituelles, et ce n’est pas plus mal !

 

 

Littérature Enquête Historique Espagne Renaissance

×