Créer un site internet

Enquête Historique

L'Evangile du Bourreau, d'Arkadi et Gueorgui Vaïner

Evangilebourreau   Il a suffi d’une menace voilée pour replonger Pavel dans ses souvenirs des services spéciaux, la belle époque où il travaillait encore pour le Saint Patron, le grand Josef Staline en personne. Il allait falloir bien de la patience aux pauvres aspirants justiciers qui voulaient le faire répondre de ses actes : des banals assassinats de rivaux politiques à la mise en scène du complot des blouses blanches, les occasions de servir le Parti n’avaient pas manquées dans cette Russie Stalinienne où l’on n’était jamais assez paranoïaque. En nous entrainant dans les souvenirs d’un «bourreau» plus opportuniste que fanatique, les frères Vaïner décortiquent l’impitoyable machine Stalinienne, son quotidien et son absurdité autant que ses incroyables accès de cruauté. On pourrait, pour se rassurer, parler d’inhumanité : mais ce que nous prouve une fois de plus ce roman, qui a l’intelligence de ne jamais tomber dans le manichéisme, c’est que ces actes terribles n’étaient ni décidés ni exécutés par des monstres mais bien par des êtres humains avec des sentiments, des émotions, des amis, une famille. Des gens, tout simplement. Et peut-être est-ce encore plus terrifiant.

Lire la suite

Les Voleurs d'Encre, d'Alfonso Mateo Sagasta

Voleursencre   S’inspirant de faits qui, s’ils paraissent incroyables, n’en sont pas moins avérés (la fausse suite de Don Quichotte et le mystère de son auteur), Mateo Sagasta lance sur la piste d’un simple pseudonyme un ancien soldat reconverti en bras droit d’un redoutable éditeur espagnol aux activités annexes plus ou moins légales. Mais de là à tolérer le plagiat...

  Alternant entre les bas-fonds de Madrid et un milieu littéraire pas forcément plus reluisant, il nous livre une peinture très complète du bouillonnant Siècle d’Or, où l’effervescence artistique côtoie l’instabilité politique. Très noir, voire parfois cruel, et pourtant souvent drôle, ce roman tranche avec les enquêtes historiques habituelles, et ce n’est pas plus mal !

Lire la suite

Le Lecteur de Cadavres, d'Antonio Garrido

Le lecteur de cadavres   Fort d’une passion et d’une documentation impressionnante, Garrido enrichit habilement la trame des enquêtes mouvementées de son héros d’une foule de détails passionnants sur cette Chine du XIIIème siècle, mais sans jamais alourdir son récit pour autant. Car si la résolution de meurtres particulièrement tordus et les balbutiements d’une méthode d’investigation plus scientifique occupent évidemment une grande part du roman, l’auteur (et le lecteur !) s’intéresse tout autant à la vie et à la carrière de l’attachant Ci Song, médecin légiste avant l’heure qui se verra confronté au poids écrasant des traditions séculaires et des puissants parfois corrompus qu’elles soutiennent.

Lire la suite

La Compagnie des Menteurs, de Karen Maitland

Compagniementeurs   Si les colporteurs, magiciens des rues, mendiants ou autres ménestrels qui constituent contre leur gré la bien mal assortie «Compagnie» du titre ne sont pas, contrairement aux «Dix Petits Nègres» d’Agatha Christie qu’ils évoquent irrémédiablement, coupés du monde sur une île abandonnée, la terrible épidémie de Peste qui ravage l’Angleterre autour d’eux ne laisse cependant aucun doute : complètement esseulés dans une campagne vidée de ses habitants, les meurtres qui frappent leur petit groupe sont fatalement l’œuvre de l’un d’entre eux. Mais tous cachent de lourds secrets, et c’est tout autant la découverte du passé de ces personnages ambigus que celle de la vie quotidienne de cette sombre époque qui vont rendre ce roman passionnant, dont l’auteur est en train de devenir une des valeurs sûres du roman historique britannique.

Lire la suite

La Caverne des Idées, de José Carlos Somoza

1486776 gf 1  Remontant à la Grèce Antique, le manuscrit de La Caverne des idées décrit l’enquête du Déchiffreur d’Enigme Héraclès Pontor et du philosophe Diagoras, qui s’efforcent de découvrir la Vérité dissimulée derrière les meurtres atroces de jeunes élèves de l’Académie de Platon. Mais les notes du traducteur semblent indiquer que le texte lui-même cache une Vérité encore plus surprenante...

  Somoza nous plonge dans une Athènes antique écartelée entre les philosophes et les artistes, les esclaves et les hommes libres, la Raison et la Passion, le Mythe et la Modernité. Mais, à mesure que le traducteur nous éclaire sur le texte et ses nombreux secrets, c’est le lecteur lui-même qui va se retrouver insidieusement pris au piège d’un mystère littéraire, philosophique et métaphysique qui peut virer à l’obsession...

Lire la suite

×