La Première Loi, de Joe Abercrombie

Premiereloi  Gangrénée par les dissensions et la corruption, menacée au Nord par les barbares et au Sud par l'Empire Gurkhien, l'Union connait une des périodes les plus troublées de son histoire. Suffisamment troublée en tout cas pour faire sortir Bayaz, le Premier des Mages, de sa retraite séculaire. Très vite, un berserker sur le retour, une esclave en fuite, un aristocrate écervelé et un inquisiteur estropié, ainsi que beaucoup d'autres, vont se retrouvés pris dans ses machinations. Mais pas de panique, il n'agit que pour le plus grand bien... le sien en tout cas.
  Joe Abercrombie fait souffler un vent salutaire de violence et d'humour noir sur une fantasy épique qui, avouons-le, avait bien besoin d'être bousculée. Remplie de personnages surprenants, de morceaux de bravoure et de coups de théâtre, sa trilogie de La Première Loi s'amuse à subvertir tous les clichés et les archétypes du genre. Les sages magiciens, les princesses en détresse et les preux chevaliers, c'est en effet bien joli, mais comme se plait à le répéter Logen Neuf-Doigts, barbare philosophe sur ses vieux jours, "il faut savoir se montrer réaliste".

 

 

 

 

Dark Fantasy

×