Les Crépusculaires, de Mathieu Gaborit

Crepusculaires   Agone croyait avoir définitivement tourné le dos à son lourd héritage familial, mais la mort de son père, baron et seigneur de guerre redouté, l’oblige à y faire face une dernière fois. Pour être définitivement libéré de ses obligations, il devra passer une semaine à l’école du Souffre-Jour. Mais ce qu’il ne voit que comme un ultime test de son obstiné géniteur va profondément le transformer...
  Sombres, poétiques, vénéneux, oniriques, les qualificatifs ne manquent pas pour qualifier ces trois romans de Mathieu Gaborit, sans qu’aucun ne rende vraiment justice à leurs originalité. Loin d’une fantasy épique reprenant trop souvent ad nauseam les ficelles et clichés Tolkiénistes ou Donjons&Dragoniens, Gaborit s’impose en chef de file d’une fantasy française qui mérite décidément qu’on s’y intéresse de très près.

 

 

 

 

 

 

 

Dark Fantasy Magie