XIXeme

Le Protectorat de l'Ombrelle, de Gail Carriger

Sansame  Tous les ingrédients habituels sont là, vampires, loups- garous, romance et enquêtes surnaturelles. Mais la série de Gail Carriger a trois avantages déterminants sur la masse de ses concurrents «Bit-Lit» : son cadre inhabituel pour le genre, un Londres victorien délicieusement retranscrit ; son héroïne au caractère bien trempé, loin des potiches énamourées ; et surtout son humour salvateur, qui l’empêche de se prendre trop au sérieux. A conseiller sans réserve aux amateurs du genre, et même à ses détracteurs !

Lire la suite

L'Aube Ecarlate, de Lucius Shepard

Aubeecarlate 1  Plutôt habitué, dans la vie comme dans ses écrits, à rester en dehors des sentiers battus, Lucius Shepard s’attaque pour une fois à une figure classique du fantastique. Tour à tour prédateurs, séducteurs, manipulateurs, ses suceurs de sang sont de "vrais" Vampires ; et dans un paysage littéraire où ils ne sont souvent que l’ombre d’eux-mêmes, il est éminemment appréciable qu’un auteur de la trempe de Shepard leur redonne leurs lettres de noblesse.

Lire la suite

Paris-Capitale, de Feldrik Rivat

Paris capitale  Sous les efforts conjugués de la technologie et du spiritisme, l’Empire français ramène à la vie ses morts les plus illustres ; ce sont donc désormais des générations entières de savants, d’ingénieurs et de philosophes qui travaillent de concert à faire de Paris la ville la plus extraordinaire que le monde ait connu. L’exploration de cette cité prodigieuse où chaque objet est finement ouvragé, chaque meuble un chef d’œuvre d’artisanat, chaque bâtiment un triomphe d’architecture implique pour le lecteur des premières pages un peu chargées en exposition. Mais dès que démarre l’enquête qui constitue le cœur du récit, on est complètement happé par l’intrigue et subjugué par la richesse de cet univers parcouru tambour-battant. Poussant jusqu’au bout cette volonté de Steampunk à la française, Rivat s’inspire intelligemment du Second Empire et du roman-feuilleton plutôt que du sempiternel Londres victorien ; c’est finalement en refusant de les imiter qu’il parvient à nous proposer un livre-monde qui n’a pas grand-chose à envier aux ténors anglo-saxons du genre.

Lire la suite

Feuillets de Cuivre, de Fabien Clavel

Feuilletscuivre  Sa trajectoire éditoriale atypique, des éditions ActuSF à Libretto, illustre bien la difficulté qu’il peut y avoir à classer ce Feuillets de Cuivre. Hommage aux romans-feuilletons du dix-neuvième fortement teinté de science-fiction, c’est avant tout un recueil des enquêtes policières les plus extraordinaires résolues par l’inspecteur Ragon tout au long de sa carrière au sein de la police parisienne. Au fil des énigmes rocambolesques, on suivra donc aussi en pointillés la vie de cet inspecteur obèse et endeuillé, dont la véritable obsession pour la littérature permet à Fabien Clavel d’irriguer ses nouvelles de son immense érudition sans qu’elle ne devienne jamais envahissante. Déjà fascinantes par elles-mêmes, tournant autour de concepts et d’idées souvent brillants, ces affaires éparses prennent une toute autre dimension avec la dernière nouvelle, qui occupe la seconde moitié du recueil ; un génie du mal se dévoile, et Clavel franchit un nouveau palier de maîtrise en nous révélant que toutes ses histoires sont liées. Alors inclassable oui, mais surtout immanquable.

Lire la suite

×